La Carte Postale, Anne Berest

Publié en 2O21 ; chez Grasset

Résumé

Un jour Lélia reçoit une carte postale de l’Opéra Garnier avec pour seules inscriptions: Ephraïm, Emma, Noémie, Jacques: les prénoms de ses grands parents, oncle et tante maternels, morts à Auschwitz. Des années plus tard, sa fille Anne reprend cette carte et plonge dans l’histoire familiale. En cherchant qui a pu envoyer cette mystérieuse carte, elle retrace le destin brisé de la famille de sa grand-mère Myriam. Quittant la Russie face à la montée de l’antisémitisme, Ephraïm et sa famille vivront en Lettonie, passeront en Pologne, rejoindront la Palestine puis s’installeront finalement en France où ils feront partie des milliers de victimes de la Shoah.

Critique

Un récit poignant, qui personnifie et rend plus « concrète » la tragédie vécue par des millions de Juifs au XXe siècle, notamment en France. De l’antisémitisme latent et normalisé à l’horreur de la Shoah, Anne Berest, à travers l’histoire de la famille Rabinovitch nous fait prendre conscience des humains, des vies trop courtes et de la violence vécue derrières les chiffres trop rapidement évoqués lors de nos cours d’histoire. Bien sur nous avons appris que la France a été collabo, que le régime de Vichy a organisé la Rafle du Vel D’hiv et la déportation des Juifs vers les camps de la mort. Mais ce récit nous fait voir la réalité, le vécu derrière le nombre ou les généralités. Les victimes ont un nom, une histoire, des rêves. Le recensement obligatoire, la spoliation des biens, l’interdiction d’exercer certains métiers, d’étudier, l’étoile jaune… : autant d’étapes qui ont progressivement resserré l’étau autour des Juifs, subrepticement, pour faire le moins de vagues possible. La réalité des camps en France comme celui de Pithiviers décrit dans le récit est terrible, la violence extrême, déjà sur le sol français. L’horreur n’avait pas lieu qu’en Allemagne ou en Pologne. La complicité et responsabilité de l’État français sont bien réelles et énormes. A travers l’histoire – vraie – de cette famille, ce livre nous enseigne bien plus que certains cours d’histoire. Un Prix Renaudot des lycéens amplement mérité, pertinent, nécessaire.

Ma note : 10/10 : un de ces livres qui bouleversent, qui font réfléchir, prendre conscience et grandir. Une pépite.

Anne-Sophie

Selon des chiffres établis par l’association des Fils et filles de déportés juifs de France présidée par Serge Klarsfeld et publiés en 1985, l’opération d’arrestation est exécutée par des forces de police françaises pour au moins 85 % des Juifs déportés de France et il en est résulté :

  • 75 721 Juifs, dont près de 11 000 enfants, sont déportés de France entre mars 1942 et août 1944,
  • dont seulement 2 566 survivants sont comptabilisés à la libération des camps en 1945, soit environ 3 % des déportés.

Alors qu’une partie de la machine étatique, administrative et policière française a suppléé et parfois devancé l’occupant nazi dans l’entreprise de persécution et de destruction des Juifs présents sur le territoire, c’est finalement Jacques Chirac, à peine deux mois après avoir été élu à la tête de l’État, qui prononce le 16 juillet 1995, jour du 53e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv, un discours historique où il reconnaît définitivement la part de responsabilité de l’État français : « La France, patrie des Lumières et des Droits de l’Homme, terre d’accueil et d’asile, la France, ce jour-là, accomplissait l’irréparable », explique-t-il notamment.

1 réflexion sur « La Carte Postale, Anne Berest »

  1. oh oui une lecture qui marque! (et malgré le côté prenant de l’histoire, le format du livre fait qu’on peut s’interrompre régulièrement 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre à alinetterunnette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close