La Jeunesse. 1/2

Dis, qu’as-tu fait, toi que voilà, de ta jeunesse ?

De tout ce temps qui t’était donné ?

Il semblait, à l’infini, s’étirer

Égrenant ses heures avec paresse

Te souviens-tu de celui que tu étais ?

Le nez au fond des livres ou tout là-haut dans les nuages ?

Cachais-tu un cœur filou sous tes airs d’enfant sage ?

Regarder en arrière peut faire rire ou pleurer

Certains ont bien bûché, noirci des cahiers

D’autres ont dansé ou rêvé, un verre à la main

Fallait-il ou non se soucier du lendemain

À l’heure où le monde est si tourmenté ?

Dis, qu’as-tu fait, toi que voilà, de ta jeunesse ?

Ma jeunesse ? Elle est partout, ici, à chaque instant

Quand je me noie dans les grands yeux de mes enfants

Celle que j’étais marche à mes côtés, sans cesse.

Diane.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close