Chapitre 14/24 : Une note de fête

Madame Ourse ouvrit un œil fatigué sur une matinée déjà bien entamée. Hier soir, après avoir refait le monde avec Mademoiselle Chat, elle avait porté la blessée jusque chez elle et l’avait aidée à se mettre au lit. Puis elle était rentrée, encore toute chavirée par le doux moment qu’elle venait de passer. C’était la première fois qu’elle venait en aide et échangeait plus de trois mots avec quelqu’un. Elle avait le sentiment d’être différente ce soir, quelqu’un de normal, quelqu’un de bien.

Elle se prépara un petit déjeuner pour se requinquer car la nuit avait été trop courte. Deux grosses tartines de miel et un café bien serré plus tard, elle se décida à chausser ses bottes et sortit dans la rue. La matinée était splendide. Même si le froid avait figé les brins d’herbe et cristallisé les fenêtres, le soleil promenait ses rayons sur les façades et réchauffait les visages tendus vers lui.

Madame Ourse prit plaisir à marcher, à son rythme. Elle passa devant les maisons décorées pour Noël. Certains avaient collé des étoiles sur les fenêtres, d’autres avaient suspendu un père Noël en mauvaise posture le long d’une gouttière. Elle apprécia particulièrement les rebords de fenêtre habillés de blanc, de pommes de pin et de discrètes lumières chaudes.

L’église du village sonna dix coups tandis que madame Ourse s’arrêta un instant sur un banc. Ses fesses seraient toutes gelées mais qu’importe ! Elle sentait qu’elle avait grand besoin de faire une pause. Autour d’elle, tout était calme, de la fumée sortait des cheminées et donnaient à l’air une douce odeur de bois. Elle se rendit compte, à son grand étonnement, qu’elle aurait aimé que sa nouvelle amie soit là, à côté d’elle sur ce banc.

Alors qu’elle se relevait, elle aperçut au bout de la rue un vieux lapin traînant derrière lui un chariot grinçant. Celui-ci lui jeta un regard craintif auquel Madame Ourse ne sut comment répondre. Elle tenta un sourire, encore timide car son visage n’en avait pas l’habitude ! Grand-père Lapin, étonné, avança encore un peu, saisit une feuille de papier dans son chariot et la déposa dans la boîte aux lettres d’une petite maison bleue. Puis il continua et déposa un papier dans chaque boîte jusqu’à arriver devant Madame Ourse.

Voyant qu’il ne craignait rien, il lui tendit une feuille et lui dit d’une voix douce :

-Bonjour chère Madame, je fais le tour du village pour distribuer cette invitation. Nous organisons un concert de Noël le 23 décembre à 17h. J’espère que vous viendrez.

Et sans hésiter une seconde, la vieille Ourse accepta.

Voyant que le vieux lapin était aussi fatigué, elle lui proposa de l’aider à déposer les feuillets sur son trajet de retour.

En repartant, son petit paquet sous le bras, elle remarqua qu’elle se sentait vraiment bien aujourd’hui. L’esprit de Noël s’était glissé sous son épaisse fourrure et lui montrait comme il est doux d’aider les autres et de partager ne serait ce que quelques mots et quelques sourires.

Et voilà, elle avait trouvé sa nouvelle résolution pour l’année à venir ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close