Chapitre 11 /24 : Dés à jouer et dés à coudre

Depuis leur folle soirée en compagnie de Saint Nicolas, nos deux amies marmottes ne tenaient plus en place. Elles ne se lassaient pas de raconter, commenter ce moment inoubliable, il faut dire que leur vie tellement calme était devenue palpitante !

En quelques heures ils avaient fait la connaissance de tous leurs voisins et même sympathisé avec certains. La famille Souris leur avait fait commande de plusieurs sortes de biscuits. En effet, leur entreprise de couture semblait leur prendre tout leur temps et ils avaient beaucoup d’enfants !

Comme promis, ils se mirent aux fourneaux et à la fin de la journée, ils remplirent un grand paniers de biscuits de Noël encore tièdes : sablés aux amandes, boules à la noix de coco, petites étoiles à l’anis, meringues au citron et rochers aux noix. Puis ils allèrent sonner chez la famille Souris.

Maman Souris accueillit chaleureusement les deux marmottes et leur fit visiter la maison. Les invitées découvrirent, émerveillées, une maison pleine de vie, de cris et de rires et cela leur fit chaud au cœur. Ils passèrent de pièce en pièce, de la remise à tissus au stock d’aiguilles et de fil. Chacun était occupé à couper, coudre, surfiler ou assembler. Tout s’orchestrait à merveille jusqu’au résultat final. Madame Marmotte eut le droit à un cours de couture en bonne et due forme. Elle observa avec attention l’installation du fil dans la canette et essaya tous les réglages possibles. Les premiers points furent difficile mais pour elle qui n’avait jamais touché à une machine à coudre, ce fut une vraie victoire! Après une heure, elle parvint à ourler une nappe étoilée et eut le droit de l’emporter chez elle, ce qu’elle fit, pas peu fière. 

De son côté, Monsieur Marmotte fut entraîné de force dans une partie de Monopoly. Les enfants avaient profité de cette visite inhabituelle pour échapper à leurs obligations et ne lâchaient plus ce gentil voisin qui semblait enchanté. Il ne connaissait pas les règles du jeu mais les petits se firent un plaisir de les lui apprendre. Après une partie riche en hurlements, tricherie, bagarre et fous rires, les petits souriceaux voulurent faire un bonhomme de neige. Le vieux Monsieur Marmotte n’eut pas le cœur à refuser et passa encore une heure dans la neige avec eux. 

Une fois de retour à la maison, les deux marmottes étaient épuisées par leur après-midi. Leur yeux brillaient de plaisir, leur tête grouillaient déjà de souvenirs. Madame Marmotte était devenue intarissable sur le sujet de la machine à coudre et caressait l’idée de s’en faire offrir une par le Père Noël. Monsieur Marmotte, lui, avait aimé la compagnie des petits souriceaux et se découvrait une patience jusque là insoupçonnée. Soudain, ils ne sentaient plus aussi seuls, mais ils se demandaient comment les parents Souris arrivaient à gérer le quotidien, l’entreprise et les enfants. Madame Souris avait chaleureusement remercié Monsieur Marmotte de s’être occupé des petits et les enfants avaient déjà demandé quand il reviendrait. Peut-être pourraient-ils de temps en temps s’occuper deux ?? 

Ils se recroquevillèrent dans leur canapé, savourant tout de même un peu de soupe… 

… et de silence ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close