Chapitre 8/24 : Un repas sans fausse note

Ce soir de décembre, toute la famille Lapin était réunie autour d’un bon repas. Maman Lapin avait délaissé sa clarinette pour passer sa journée en cuisine. Elle avait eu à cœur de préparer un bon repas en l’honneur de l’anniversaire de Lapin Junior. Pour l’occasion, elle avait mijoté un velouté de carotte à la cannelle, une purée de carotte et de panais, ainsi qu’un gâteau carotte et vanille, le préféré de son fils.

La table était joliment dressée, elle avait disposé des pommes de pin et des marrons sur leur vieille table en chêne. Quelques bougies faisaient tanguer leur flamme et offraient une atmosphère chaleureuse et intime à la pièce.

Alors que chacun se régalait, les conversations allaient bon train. Grand-père Lapin avait distribué il y a quelques jours les partitions à chacun pour le grand orchestre de Noël qu’il avait composé. Grand-mère Lapin avait la voix un peu enrouée et craignait de ne pas pouvoir atteindre les notes hissées au plus haut sur la portée. Son fils prétendait que la partition piano était difficile mais il se réjouissait de progresser chaque jour et espérait la jouer à la perfection pour le réveillon.

Les commentaires fusaient, les rires aussi. Toute la famille s’enthousiasmait autour d’un projet commun… sauf Bébé Lapin. Il était certes habitué à être en marge de cette passion pour la musique et il trouvait toujours un refuge et un réconfort dans ses lectures. Mais ce soir, pour la première fois, il sentit qu’aucun livre ne le sortirait de cette peine profonde. Il prit conscience que cet orchestre était en train de souder encore plus les membres de sa famille, donnait un sens à leur vie commune et il se sentit désespéré de ne pas en faire partie.

Tout à leur conversation, personne n’avait remarqué qu’une larme silencieuse roulait le long de la joue de Bébé Lapin. Grand-père s’en rendit compte et attira le petit sur ses genoux.

A la fin du repas, il lui prit la main et l’entraîna dans son bureau. Là, il ouvrit une vieille armoire grinçante et poussiéreuse.

Je vais te montrer quelque chose, dit-il d’un air mystérieux…

Il sortit un paquet emballé dans un vieux tissu et le tendit à Bébé Lapin. Celui-ci, curieux, s’en empara et défit précautionneusement l’emballage. A l’intérieur se trouvait un tambourin. La structure était en bois clair, et la peau tendue intacte. Tout autour cliquetaient des cymbalettes en métal. L’instrument n’était pas tout jeune mais il avait visiblement beaucoup de valeur pour Grand-père car celui-ci tendit la main pour le prendre et le serra contre son cœur.

Tu vois, mon bonhomme, j’ai reçu ce tambourin le jour de mes douze ans. Mes parents se désolaient de voir que je ne m’intéressait pas à la musique. Je crois que c’est avec lui qu’est venu mon amour pour elle. Mon père me lisait des histoires et nous nous amusions à les chanter en tapant le rythme dans les mains. Je te le donne, prends en grand soin et peut-être que plus tard tu le donneras toi aussi à tes enfants.

Bébé Lapin était flatté, mais il ne savait pas trop quoi faire de ce tambourin. Était-il magique pour avoir donné à Grand-père l’amour de la musique ? Il retourna dans sa chambre et regarda longuement l’objet, intrigué. Il le secoua pour faire tinter les cymbalettes, tapa sur sa peau avec ses pattes. Rien ne se passa. Il aurait aimé que l’instrument se mette à scintiller et remplisse la pièce d’une lumière dorée, comme dans le dernier livre qu’il avait dévoré.

Déçu, il déposa soigneusement l’objet sur l’armoire, il en prendrait soin et viendrait de temps en temps le tapoter, qui sait il avait peut-être un secret à révéler ? 

1 réflexion sur « Chapitre 8/24 : Un repas sans fausse note »

  1. IL est très joli ce petit tambourin 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre à alinetterunnette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close