Absolution par le meurtre ; Peter Tremayne

Publié chez 10|18

fidelmaRésumé

VII siècle: la Northumbrie est divisée entre deux Églises: le royaume devra-t-il suivre Rome ou Colomba? Alors qu’un synode exceptionnel s’ouvre dans l’abbaye de Streonehalh, l’abbesse Etain de Kildare, qui devait défendre l’Eglise de Colomba, est retrouvée assassinée dans sa cellule. Sœur Fidelma, originaire d’Irlande, ralliée à Colomba, dont les capacités d’enquêtrice sont reconnues, est missionnée pour enquêter sur ce meurtre. On lui adjoint le saxon Eadulf, partisan de Rome, afin d’équilibrer l’enquête dans cette ambiance tendue de division du royaume sur les questions religieuses.

Critique

Dans un premier temps, difficile de s’y retrouver avec tous les noms légèrement barbares des lieux et personnages: Alhfrith, Wulfric, Streoneshalh, Athelboth… à quoi s’ajoutent toutes les fonctions religieuses des différents personnages, et les sujets de différents entre les deux Églises concernées par le débat…  pas évident! Et puis l’intrigue se lance, et nous embarque dans les pas de Fidelma et Eadulf, comme tout bon polar. Les personnages principaux se dessinent et la situation se clarifie rapidement. Point de grande surprise lors de la révélation finale, et des héros finalement bien peu perspicaces, font que le suspens n’est pas haletant. Toutefois on est par ailleurs agréablement surpris par l’ouverture d’esprit des personnages principaux. Fidelma, en leadeuse de son monde, héroïne religieuse et féministe, rappelle allègrement que les femmes ont les mêmes capacités que les hommes, et s’impose par son intelligence et son humanité dans une société moyenâgeuse dont on pourrait attendre plus de rigidité. Le roman dépeint également une vie religieuse ouverte et tolérante, où hommes et femmes cohabitent dans les monastères et peuvent même vivre ensemble, et où les femmes ont les plus hautes responsabilités. Sommes toutes, un polar classique, peu surprenant dans son intrigue mais innovant dans son contexte, et pas dans une moindre mesure! Rien que pour cela, ce livre vaut le détour.

Note: 7/10

Anne-Sophie

2 réflexions sur « Absolution par le meurtre ; Peter Tremayne »

  1. Je ne sais pas si tu as lu les autres, ils sont meilleurs! Il est vrai que l’on a du mal à s’y retrouver avec les noms irlandais et les différents types de fonctions, mais à force de lire la série de Peter Tremayne, c’est plus facile (quoique :-D)
    Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

    1. J’en ai un autre sous le coude, dans ma « pile à lire » ! Merci pour la recommandation 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close