Le Dieu des petits riens – Arundhati Roy

812jbJKZQGLAuteure indienne ; Publié en 1997

Un jour, la petite et paisible ville d’Ayamenem a vu le destin d’une famille basculer. L’auteur ménage jusqu’à la fin le suspense sur ces événements, et décrit plutôt ces personnages, les jumeaux Estha et Rahel, leur mère Ammu et leur entourage, leurs habitudes, leurs modes de vies, nous plongeant au cœur d’une Inde ni mystifiée, ni idéalisée, mais au contraire décrite dans sa plus triste vérité, sans filtre, avec ses odeurs, ses couleurs, sa société de castes, ses principes rigides et ses mentalités étriquées, sa violence.

Critique:

J’ai dû faire le deuil de l’histoire dans ce roman et me concentrer plutôt sur l’écriture vivante et transparente, j’ai suivi ces personnages torturés sans m’y attacher, mais après tout la vraie vie non plus n’offre pas que des personnages attachants. Un livre à lire en s’accrochant un peu, à l’élégance de son écriture, et la lucidité de son auteur sur son propre pays.

Note : 6/10

AnneSophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close